Comment bien utiliser les huiles essentielles ? 9 choses à savoir avant de commencer

Comment bien utiliser les huiles essentielles ? Vous êtes attiré(e) par l’aromathérapie mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Beaucoup d’informations circulent et vous avez du mal à vous y retrouver. Je vous propose un article pour faire le point et vous partager 9 choses à savoir avant de commencer. Nous allons voir précisément ce que sont les huiles essentielles, leurs bienfaits, comment les choisir et les utiliser. Je terminerai par une sélection de 5 indispensables à avoir dans sa trousse !

huiles-essentielles-diffuseur

Votre fiche offerte

Mes 12 meilleures recettes pour votre diffuseur d’huiles essentielles.

1 – Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est un extrait pur, plus ou moins liquide, obtenu par la distillation par entraînement à la vapeur d’eau d’une plante aromatique (lavande, rose, camomille romaine, menthe poivrée, etc.) .

Une huile essentielle est liposoluble, c’est-à-dire qu’elle est soluble dans l’huile et pas dans l’eau. Si vous en versez une goutte dans un verre d’eau, elle restera à la surface. Il est d’ailleurs déconseillé de le faire notamment pour préparer une tisane car vous risquez de vous brûler les lèvres selon l’huile essentielle que vous choisissez.

On distingue par le terme aromathérapie la thérapie par les huiles essentielles. Nous utilisons alors les huiles essentielles pour nous soigner, surtout de manière préventive.

2 – Pourquoi utiliser les huiles essentielles ?

Contrairement à un médicament qui ne contient qu’un ou deux principes actifs, les huiles essentielles en comportent plusieurs dizaines voire centaines. Et tous se renforcent entre eux. La majorité des huiles essentielles agissent de manière globale sur l’organisme. Elles ont également des actions plus spécifiques à certains organes, que ce soit sur le plan digestif, respiratoire, cutané, cardiovasculaire, etc.

Nous pouvons lister les principales propriétés des huiles essentielles :

  • antibactériennes ;
  • antivirales ;
  • antifongiques ;
  • antiseptiques ;
  • anti-inflammatoires ;
  • antispasmodiques et anti-douleurs ;
  • anticoagulantes et anti-hématomes ;
  • apaisantes ;
  • hémostatiques ;
  • phlébotoniques et lymphotoniques ;
  • hypo et hypertensives ;
  • digestives ;
  • expectorantes ;
  • cicatrisantes ;
  • œstrogen-like et progestérone-like, etc.

Vous pouvez voir à quel point l’action des huiles essentielles est large. Ce sont de véritables trésors, qu’il convient de considérer comme précieuses et rares. En effet, la nature nous les offre mais celle-ci a des ressources qui ne sont pas inépuisables.

Les huiles essentielles sont naturelles certes. Ceci étant, cela ne veut pas dire que nous pouvons les utiliser n’importe comment. Il est important de faire preuve de prudence et de respecter quelques principes de précaution (nous le verrons dans le point 7).

3 – Comment obtient-on une huile essentielle ?

Une huile essentielle s’obtient par différents procédés :

– la distillation à la vapeur d’eau : c’est la technique la plus courante car elle convient à une majorité de plantes. Aucun composé chimique n’est utilisé. La plante entre au contact de la vapeur d’eau qui entraîne les composés volatiles en la traversant. L’huile essentielle est alors libérée. À la suite de cette distillation, il est possible de recueillir l’huile essentielle (sur le dessus) et l’hydrolat aromatique, beaucoup plus doux et mieux toléré par certaines personnes comme les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées.

– l’expression mécanique à froid : réservée aux agrumes, cette technique consiste à briser les zestes de manière mécanique et à froid. On obtient une essence, qui est plus fragile que l’huile essentielle et se conserve moins longtemps.

D’autres techniques existent comme l’enfleurage, les procédés par épuisement ou encore l’extraction au CO2 supercritique. Elles sont principalement utilisées dans le monde de la parfumerie.

4 – Combien de plantes faut-il pour obtenir une huile essentielle ?

Comme nous l’avons évoqué plus haut, les huiles essentielles sont précieuses et rares. Ainsi, il convient de les utiliser avec parcimonie et dans le respect de la nature.

La quantité d’huile essentielle que l’on peut obtenir varie fortement d’une espèce à l’autre. Cela impacte donc le prix du flacon que vous achetez. Prenons quelques exemples concrets. Pour obtenir 1 kg d’huiles essentielles, il faut distiller environ :

  • 150 kg de fleurs de Lavande fine ;
  • 1 tonne d’Hélichryse italienne ;
  • 4 tonnes de pétales de rose de Damas, etc.

5 – Comment choisir une huile essentielle ?

Pour vous guider pour savoir comment bien utiliser les huiles essentielles, j’aimerais vous partager quelques astuces pour bien les choisir. Voici les points qui doivent retenir votre attention :

– regardez tout d’abord le packaging du flacon. Celui-ci doit mentionner bien sûr la marque, puis la dénomination botanique en latin, le chémotype, la partie de la plante dont elle est extraite (sommités fleuries, racine, écorce, zeste, feuille), l’origine géographique, le mode d’extraction, la contenance du flacon (celui-ci devra être en verre et opaque), la date de péremption et la traçabilité (avec un numéro de lot) ;

– je vous conseille de choisir des huiles essentielles pures, sans ajout, issues de plantes sauvages ou de qualité biologique pour vous garantir l’absence de pesticides ;

– d’autres éléments ne sont pas mentionnés sur les étiquettes mais vous pouvez vous renseigner sur les différentes marques. En effet, la qualité d’une huile essentielle dépend de plusieurs critères :

  • le lieu et le mode de production de la plante ;
  • le mode de culture ;
  • le moment de la récolte ;
  • l’année d’extraction (on privilégie les plantes fraîches) ainsi que le lieu ;
  • l’attention apportée au cours de l’extraction (comme la qualité de l’eau, le matériau de l’alambic, la durée de distillation, etc.)

Pour toutes ces raisons, j’aime beaucoup la marque doTERRA qui est très qualitative et transparente. Un grand respect est accordé à l’environnement comme aux êtres humains. Elles sont très testées et il est possible d’avoir accès à tous ces tests à l’aide d’un code présent sur le flacon. Je trouve important d’avoir accès facilement à ces informations. Vous pourrez les trouver sur Internet. J’aime également beaucoup la marque Oshadhi, présente sur internet et dans des magasins bio.

6 – Comment conserver une huile essentielle ?

Sur les flacons d’huiles essentielles, une date de péremption est notée. Sachez que vous pouvez aller au-delà de cette indication. Une huile de bonne qualité peut se conserver 5 à 7 ans en moyenne. En revanche, les essences (pour les agrumes : citron, orange, pamplemousse, etc.) se conservent moins longtemps : 2 à 3 ans après extraction.

Je vous conseille d’utiliser des flacons en verre et opaques. Placez-les bien droit (en effet les huiles essentielles peuvent altérer les bouchons). Fermez bien les flacons et conservez-les dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité, dans une boîte en bois par exemple. Par ailleurs, je vous conseille de faire attention aux champs électromagnétiques et ainsi éviter de placer les flacons près de votre téléphone portable ou tout objet connecté.

bien-utiliser-huiles-essentielles

7 – Comment bien utiliser les huiles essentielles : quelques précautions

Comme nous l’avons évoqué au point 2, les huiles essentielles doivent s’utiliser avec certaines précautions. Elles sont puissantes et très concentrées. Il convient donc de les utiliser de manière modérée et avec attention. Veillez à bien les laisser hors de la portée des enfants et privilégiez les flacons avec codigoutte sécurisé.

Utiliser avec précaution les huiles essentielles pures

Si vous souhaitez faire pénétrer une grande quantité d’huiles essentielles en un minimum de temps, je vous conseille d’utiliser celles-ci pures. Cela aura ainsi une action puissante sur le corps physique. Vous pouvez également diluer vos huiles essentielles dans une huile végétale. Ceci diminue la vitesse d’absorption mais vous pouvez alors masser la zone beaucoup plus longtemps et obtenir ainsi une action énergétique plus grande. Si vous avez le moindre doute, prenez conseil auprès d’un professionnel. En effet, certaines huiles essentielles sont dermocaustiques ou neurotoxiques. Il convient alors les diluer impérativement dans une huile végétale ou une autre huile essentielle qui ne présente pas de contre-indication. D’autres pratiques sont possibles et nous le verrons au fil du temps.

Quelques principes généraux

Je vous recommande de ne jamais utiliser vos huiles essentielles sur les yeux, dans les oreilles ou le nez. Avant toute utilisation sur votre peau, testez la tolérance cutané en appliquant une goutte dans le pli du coude. Attendez pendant 24 à 48 h. Si une rougeur ou une brûlure se manifeste, n’utilisez pas cette huile essentielle. N’injectez jamais d’huile essentielle par voie intraveineuse ou intramusculaire.

En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincez à grande eau avant d’appliquer une huile végétale. Consultez un spécialiste si besoin.

Le cas des personnes dites « sensibles »

Les femmes enceintes et allaitantes, les bébés, les enfants et les personnes âgées font partie des personnes dites sensibles qui doivent redoubler de prudence et demander conseil à un professionnel. Je pense également aux personnes asthmatiques, épileptiques, atteintes de cancer.

Globalement, retenez que les huiles essentielles sont de formidables alliées mais qu’il convient de les utiliser avec prudence en raison de leur puissance d’action.

8 – Les 3 voies d’application principales des huiles essentielles

La voie cutanée

Les huiles essentielles s’utilisent par la voie cutanée de manière locale pour soulager des boutons, des aphtes, des piqûres d’insectes ou des coups. Il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles sur des compresses chaudes et froides.

Vous pouvez les utiliser localement pour un organe spécifique ou au niveau des points énergétiques (sous la voûte plantaire, sur le plexus solaire, etc.). En effet, vous pouvez soit appliquer les huiles essentielles soit :

  • directement sur la zone “malade” ou sensible ;
  • en regard de la blessure ;
  • sur les zones les plus vascularisées (les avant-bras, le ventre, la plante des pieds)

Par ailleurs, je vous conseille de faire attention aux huiles essentielles photosensibilisantes et celles présentant une dermocausticité.

La voie orale

Certaines huiles dermocaustiques ne peuvent donc pas être appliquées sur la peau. Nous avons alors recours aux huiles essentielles par voie orale. Elle est très pratique et rapide. Ainsi, je vous recommande de mettre une goutte d’huile essentielle sur le dos de votre main et de laper. L’avantage ? L’huile ne passe pas par la voie digestive mais directement par la voie sanguine, via les petits capillaires sublinguaux. Vous pouvez également utiliser un dispersant pour mélanger vos huiles essentielles dans un verre d’eau, dans le cas d’un traitement. 

Avant toute utilisation de cette manière, demandez conseil à un professionnel. Notez également que qu’en cas de troubles gastriques, la voie orale est à considérer avec précaution. De plus, cette voie ne s’utilise pas avant l’âge de 7 ans.

La voie respiratoire

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour des troubles ORL ainsi que pour le psychisme. Ainsi, vous pouvez réaliser une inhalation sèche (sur un mouchoir ou directement au flacon) ou humide (dans un bol d’eau chaude), ou encore en diffusion avec un diffuseur d’huiles essentielles adapté. Cela peut agir tant pour purifier l’air, notamment l’hiver. La diffusion est particulièrement intéressante pour des problématiques émotionnelles et énergétiques. Nous y reviendrons.

D’autres voies d’application sont possibles : les voies sublinguales, nasales, auriculaires (jamais  à l’intérieur de l’oreille mais autour), rectales, vaginales et en bain aromatique. Pour terminer cet article pour savoir comment bien utiliser les huiles essentielles, je vous propose une sélection d’indispensables.

9 – Mes 5 huiles essentielles indispensables et mes conseils pour bien les utiliser

Le citron : Citrus limonum

L’huile essentielle de citron renforce l’immunité, est un antiseptique général, bactéricide et antivirale. Elle est conseillée en cas de fatigue, de maladies infectieuses et contagieuses. Elle permet d’assainir l’atmosphère. Par ailleurs, elle est également indiquée pour protéger le foie. Elle soulage les femmes enceintes qui souffrent de nausées.

D’un point de vue émotionnel, elle présente des propriétés apaisantes, sédatives, anti-stress. C’est un antidépresseur et un rééquilibrant nerveux intéressant pour lutter contre la déprime et la dépression. Sur le plan énergétique, elle redonne de la joie et de l’optimisme. Elle est associée au chakra du plexus solaire. 

Attention toutefois car elle est photosensibilisante. Il convient lors de ne pas s’exposer au soleil dans les 6h minimum après application.

La lavande : Lavandula angustifolia

Antispasmodique puissante, l’huile essentielle de lavande est très polyvalente. Elle est aussi efficace pour ses propriétés décontracturantes musculaires et régénératrices de la peau. Cette huile est en effet indiquée en cas d’atteintes dermatologiques diverses et les troubles d’origine nerveuse.

La lavande est notamment très utilisée chez les enfants (en cas de stress, d’insomnie) et même pour les nourrissons (pour les coliques).

La lavande est apaisante et accompagne les personnes stressées, agitées, anxieuses. Sur le plan énergétique, elle amène l’équilibre et l’harmonie et invite au respect de soi. Cette huile essentielle apporte la paix de l’esprit et permet de rétablir la communication entre le conscient et l’inconscient. Elle est associée au chakra coronal.

Le tea tree : Melaleuca alternifolia

L’huile essentielle de tea tree est antibactérienne à large spectre, anti-infectieuse, antiseptique, antiparasitaire, antifongique, antivirale. Par ailleurs, c’est une stimulante du système immunitaire et tonique.

Elle est indiquée en cas d’infections, qu’elles soient d’ordre ORL, pulmonaires, bucco-dentaires, urinaires, gynécologiques, cutanées.
Sur le plan énergétique, elle est stimulante et neurotonique. De plus, elle développe la confiance en la force de guérison. L’huile essentielle de tea tree est associée au chakra racine.

La menthe poivrée : Mentha piperita

L’huile essentielle de menthe poivrée a des propriétés sur la sphère digestive. En effet, elle est antispasmodique digestive, carminative, cholérétique et cholagogue. Pour cela, elle est indiquée en cas de troubles digestifs comme les nausées, une digestion lente, une mauvaise haleine, des douleurs à l’estomac, une insuffisance hépatologie-biliaire, des ballonnements, etc. Elle soulage également les symptômes du rhume et des migraines.

C’est une huile tonique physique et psychique. Elle est antifatigue, elle améliore la vigilance et la concentration.

Sur le plan énergétique, elle apaise les tempéraments explosifs, aide à garder la tête froide. Elle est associée aux chakras du cou et du troisième œil.

L’épinette noire : Picea Mariana

L’huile essentielle d’épinette noire est anti-bactérienne, anti-inflammatoire, tonique générale. Elle est indiquée aux personnes convalescentes, qui ressentent une fatigue physique, et aux immunodéprimés.

Elle est notamment recommandée en application sur les surrénales pour retrouver de l’énergie et de la vitalité.

Sur le plan énergétique, elle donne de la force et de la confiance en soi. Elle aide à combattre les peurs et accompagne les personnes qui souffrent de dépression et burn-out. L’huile essentielle d’épinette noire est associée au chakra du cœur et du thymus.

pack huiles essentielles

HUILES ESSENTIELLES STARTER PACK

Le pack pour s’initier à l’usage thérapeutique des huiles essentielles de manière simple, efficace et sécurisée.

comment bien utiliser les huiles essentielles: conclusion

Vous savez maintenant comment bien utiliser les huiles essentielles et pouvez débuter votre découverte en toute confiance. Retenez bien qu’elles sont rares et précieuses et qu’il convient de les utiliser avec parcimonie et avec prudence. En effet, elles sont très puissantes et présentent quelques contre-indications. N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel. Vous pouvez également me faire part de vos questions en commentaire à la suite de cet article. Je vous souhaite une belle découverte du monde magique des huiles essentielles !

Cet article vous a plus ? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard ! 

aromatherapie-huiles-essentielles
guide-huiles-essentielles
astuces-huiles-essentielles

Comment bien gérer les fêtes avec les huiles essentielles ? | Mes conseils et mon top 4

Comment bien gérer les fêtes avec les huiles essentielles ? Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et vous appréhendez un peu cette période. En effet, elle est propice aux excès alimentaires, sources d’inconforts digestifs. Pour certaines personnes, il est...

Comment purifier son organisme naturellement ? Mes 6 huiles essentielles préférées pour une détox en douceur

Il est très souvent question de la détox sur les réseaux sociaux ou dans les magazines. Véritable phénomène marketing, une détox ne se réalise pourtant pas avec des produits « miracles ». Dans ce nouvel article, je souhaitais vous partager ma vision de ce nettoyage...

Où acheter ses huiles essentielles ? | Les huiles essentielles doTERRA

Dans mon dernier article “Comment bien choisir ses huiles essentielles”, nous avons vu l’importance de s’assurer de la bonne qualité de vos huiles essentielles. À ce stade, vous avez peut-être l’intention d’acheter des huiles essentielles, mais face aux nombreuses...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.